Comparatif des meilleurs oxymètres 2018. Guide d’Achat Test/Avis

L’oxymètre de pouls est un petit appareil qui est utilisé surtout dans les hôpitaux, un peu par les docteurs et quelques fois par les particuliers. C’est un accessoire médical qui aura son utilité pour des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, d’asthme bronchique ou encore de broncho-pneumophatie, mais sera utile à quelques sportifs qui grimpent en altitude, comme les alpinistes, les skieurs ou encore les pilotes d’avion.

Choisir un oxymètre n’est pas forcément chose aisé. Je vous propose donc de découvrir un petit comparatif, où je vous présente quelques produits parmi les plus fiables et les plus pratiques du marché. Je vous explique ensuite comment utiliser ce type d’appareil, et pourquoi il est intéressant d’en avoir un à la maison.

Tableau comparatif 2018 des meilleurs oxymètres

Beurer PO 30 FKANT H2 Professionnel MeasuPro OX100
avis-beurer-po-30 oxymetre pas cher measupro-ox100-avis
Type d'oxymètre Pince Pince Pince
Type de mesure BPM - %SpO2 BPM - %SpO2 - PI BPM - %SpO2
Note qualité de fabrication 10 7 9
Note de précision de mesure 10 9 8
Note de confort d'utilisation 10 9 9
Prix

Test / Avis des meilleurs oxymètres

Beurer PO 30 : Le top

avis-beurer-po-30La société allemande Beurer est réputée pour proposer des appareils médicaux ou de santé de très bonne qualité, souvent à des tarifs intéressants. La gamme d’oxymètre du fabricant germanique est un peu plus chère que la concurrence, mais la qualité est réellement au rendez-vous. Ce PO 30 est très pratique à utiliser, notamment grâce à son écran plutôt large qui affiche les données dans le sens que l’on souhaite. Ainsi, le sens de lecture est toujours le bon, on ne peut pas se tromper.

Très simple d’utilisation, mais surtout très précis, cet oxymètre s’approche clairement des modèles professionnels. Que ce soit pour les Bpm ou le taux d’oxygène dans le sang, les mesures sont précises et on sait exactement ce qu’il se passe dans notre corps. Je le place tout en haut de ma sélection, car son prix reste très correct pour un appareil de cette qualité. Si vous cherchez le top de l’oxymètre pour particulier, alors foncez et prenez le Beurer PO 30.

FKANT H2 Professionnel : Le bon rapport qualité/prix

oxymetre pas cherTrès complet cet oxymètre est pourtant vendu à un tarif ultra compétitif. Il nous permet de connaître notre taux d’oxygène dans le sang, nos pulsations cardiaques mais également le l’index de perfusion. L’utilisation est très simple, toujours grâce à la fonction de l’écran pivotant afin d’utiliser cet accessoire médical aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale. Le sens de lecture sera toujours le bon. Le confort de lecture est excellent, avec un bel écran qui affiche les données en grand.

Du côté de la précision, on ne retrouve pas la fiabilité exemplaire du Beurer, mais on en n’est pas loin du tout. À 2 ou 3 pulsations et à 2 ou 3 % d’oxygène par litre de sang, on est bon, et c’est une précision largement suffisante pour un contrôle personnel à domicile. La qualité de fabrication du Fkant H2 est sympa, on regrette que les piles ne soient pas fournies et qu’il n’y ait pas une petite poche de rangement comme chez ses concurrents, mais ce n’est évidemment pas très grave.

MeasuPro OX100 : Le meilleur à petit prix

measupro-ox100-avisSi vous cherchez un oxymètre d’entrée de gamme, pas cher du tout, mais offrant des performances de mesure satisfaisantes, alors le MeasuPro OX100 devrait vous intéresser. C’est un petit appareil complet et bien pensée, qui regroupe les mêmes caractéristiques que ses concurrents pourtant plus chers. Il est peut-être un peu moins réactif, mais son écran reste bien grand et le confort de lecture est présent puisque ici aussi on retrouve l’écran qui pivote pour afficher les données dans tous les sens.

La précision est étonnamment bonne pour accessoire de ce prix. À quelques pulsations, on est dans le vrai. Cet accessoire médical sera largement suffisant pour contrôler votre taux d’oxygène ou vos battements par minute. Le MeasuPro OX100 est en plus fourni avec une dragonne pour l’accrocher autour du cou, et une pochette de rangement. Même les piles sont présentes dans la boite. Bref, à ce prix-là, on peut difficilement demander mieux.

Oxymètre de pouls : pourquoi faire ?

L’oxymètre est un outil de mesure qui est très utilisé dans les hôpitaux, pour le traitement sanitaire de tous les patients. Il se présente sous la forme d’un doigtier ou d’une pince de doigt, et il n’est pas du tout douloureux ni intrusif.

Il va permettre de mesurer ponctuellement ou sans discontinuer le rythme cardiaque d’un patient, tout en mesurant également la quantité d’oxygène dans le sang. On parle d’oxymétrie ou de saturation pulsée, ou parfois d’oxymétrie pulsée. Généralement, une oxymétrie normale est supérieure ou égale à 93 % d’oxygène dans le sang, et les pulsations cardiaques dépendent de l’âge, ou de l’état de forme.

Quoi qu’il en soit, ces deux paramètres sont déterminant pour la vie d’un patient et elles permettent de connaître rapidement l’état d’un individu. C’est pourquoi l’oxymètre est toujours branché au doigt ou à l’orteil d’un patient en réanimation, souvent en médecine d’urgence, et également en salle de surveillance à la suite d’une anesthésie générale.

L’oxymétrie est très régulièrement surveillée chez des patients souffrant de problèmes pulmonaires, de problèmes cardiaques, ou encore de perte de conscience, etc. On utilise aussi l’oxymètre pour vérifier la capacité respiratoire d’une personne régulièrement confrontée à des crises de détresse ou d’angoisse.

Utile pour quelques sportifs

Lorsqu’on passe beaucoup de temps en montagne ou en altitude, que l’on soit alpiniste, skieur ou encore pilote d’avion de sport, alors on peut être atteint par le mal des montagnes. Des œdèmes pulmonaires peuvent se créer, et ils seront signalés par une baisse du taux d’oxygène dans le sang.

Avoir un oxymètre sur soi lorsqu’on pratique l’alpinisme ou le ski, est une bonne façon de vérifier qu’un état de fatigue ou des vertiges, ne sont pas liés à un problème pulmonaire. Le test est rapide et on sait alors très vite s’il est préférable de redescendre ou pas.

Comment utiliser un oxymètre ?

L’utilisation de l’oxymètre est réellement très simple. Cependant, il faut respecter quelques étapes pour être certain d’obtenir des informations fiables. On place donc l’appareil au bout d’un doigt, ou bien à un orteil. N’importe quel doigt ou orteil peut faire l’affaire. Vous pouvez essayer plusieurs doigts et les premières fois n’hésitez pas à faire 2 ou 3 contrôles afin de vérifier que les résultats ne varient pas trop de l’un à l’autre. Progressivement vous trouverez comment placer au mieux le doigt sur le capteur.

Selon l’appareil que vous utilisez, il faut attendre entre 5 et 15 secondes pour voir apparaître les données sur le petit écran.

Quelques conseils d’utilisation

Il est conseillé de ne pas pratiquer ce test sous une lumière trop intense. En effet, le soleil, ou une lampe puissance peuvent perturber le capteur infrarouge, et les résultats seront alors erronés. Si c’est nécessaire, il est préférable de couvrir l’oxymètre avec un tissu pour le protéger de la lumière.

Le capteur est assez fragile et il doit donc être manipulé avec précaution. Il faut nettoyer régulièrement l’intérieur du capteur pour garantir une bonne qualité de signal. Bien sûr, la plupart des oxymètres pour particulier ne sont pas étanches, il faut donc éviter de les mouiller ou de les immerger.

L’oxymètre ne doit pas être placé sur une main, lorsqu’un tensiomètre est sur le bras correspondant. Il n’y a pas de risque particulier, mais la contraction et la décontraction du brassard vont forcément fausser les résultats mesurés par l’oxymètre.

La prise de mesure avec un oxymètre doit se faire au calme, au repos, et si possible en intérieur. Il faut bouger le moins possible pour éviter de fausser les informations. La plupart des capteurs refuseront de donner les résultats si le patient bouge trop, pour ne pas transmettre d’informations erronées.

L’oxymètre nous donne le pouls dit « capillaire », ce dernier doit être identique ou pouls « artériel » que l’on mesure au poignet au cou, ou par palpation. Pour s’assurer du bon fonctionnement de l’oxymètre, comptez les pulsations manuellement de temps en temps et comparez avec les résultats de l’oxymètre.

Bien sûr, si les résultats vous semblent étonnant ou peu rassurant, contactez immédiatement un médecin pour toute interrogation.

Comment entretenir un oxymètre ?

Avant de chercher à nettoyer votre oxymètre, il faut bien lire ce que vous indique la notice. Les précautions d’emploi varient toujours un peu d’un modèle à un autre. Cependant, quelques gestes simples s’appliquent à la quasi-totalité des modèles disponibles sur le marché.

Nettoyez correctement la surface intérieure avec une lingette ou un coton imbibé d’un détergent doux.

Laissez sécher à l’air libre avant utilisation, ou bien essuyez avec un linge sec et propre.

Vérifier que les piles fonctionnent toujours bien. Si l’écran ne s’allume plus avec autant d’intensité ou que les données n’apparaissent pas clairement, c’est qu’il est probablement temps de remplacer les piles.

Enfin, rangez votre petit appareil dans un endroit sec et pas trop exposé à la lumière. Quelques fabricants fournissent une petite pochette qui permet de bien le protéger afin de lui assurer une durabilité aussi longue que possible.