Viatom WearO2 Avis

Un saturomètre fiable et pas cher?

viatom_wearo2
Viatom WearO2 Avis et Note
  • Conception
  • Confort d'utilisation
  • Fiabilité
  • Quantité de données
4.6

Résumé

Compact, agréable à porter même pendant toute la nuit, ce saturomètre assure des analyses fiables et permet un contrôle efficace du SPO2.

Vous souhaitez contrôler votre saturation d’oxygène dans le sang que ce soit pour une maladie, pour vos ou afin de détecter des problèmes liés à un manque d’oxygénation

et notamment les problèmes de sommeil, alors le saturomètre Viatom WearO2 se présente comme un excellent choix.

 

Très complet et vendu à un prix raisonnable, il promet d’offrir des bilans détaillés de vos nuits ou de vos journées. Comment ça marche ? Est-ce que les données sont fiables ? Je vous donne mon avis dans ce test détaillé !

Conception et confort

Le Viatom WearO2 est un tout petit appareil, en plastique avec un écran LCD. Sa qualité de fabrication est sérieuse, on sent que c’est un saturomètre pensé pour être utilisé partout, il est d’ailleurs résistant à l’eau, même s’il ne faut pas l’immerger complètement. C’est donc un équipement qu’on peut utiliser en montagne notamment, pour contrôler son taux d’oxygène lorsqu’on est en altitude.

 

La bague permettant de l’accrocher à notre pouce est en silicone médical solide, à la fois confortable et stable. On peut bouger le doigt, se cogner un peu contre le matelas, le saturomètre reste toujours très bien en place.

 

Je l’ai utilisé pendant une dizaine de nuits et même si j’ai tendance à beaucoup bouger, il était toujours là et opérationnel chaque matin. Comme il est très léger et vraiment compact, on l’oublie assez facilement. C’est clairement l’un des appareils les plus pratiques à utiliser du marché, avec son cousin le Viatom O2Ring, qui est plus complet et permet notamment des contrôles pendant un effort sportif.

viatom wearo2 test

Une utilisation très simple

L’appareil se charge en environ 1h30 min complètement, ce qui lui offre 16 heures d’autonomie. On peut donc contrôler 2 nuits complètes avant de le recharger. Il garde en mémoire jusqu’à 4 sessions de 10 heures maximum chacune, puis la 5e séance viendra effacer la première.

 

On peut lire directement sur l’écran le taux SPo2 et le nombre de pulsations cardiaques en temps réel. L’écran s’éteint complètement pour ne pas vous déranger la nuit et un appui sur l’unique bouton de l’appareil permet de l’allumer.

 

Il est connecté et il transmet l’ensemble de ses informations en Bluetooth à votre smartphone, via l’application Vihealth. On retrouve les données en temps réels et les résultats de chaque séance synchronisée.

 

Il y a donc le temps d’utilisation, la moyenne SPo2 et la moyenne de fréquence cardiaque. Des graphiques vous permettent également de voir les montées ou les baisses d’oxygène dans votre sang, et évidemment le rythme cardiaque, avec un intervalle d’une minute. On a donc un rendu très détaillé de la nuit, minute par minute.

Une programmation et des alertes

viatom wearo2 test

Vous allez pouvoir programmer des alertes sur votre Viatom WearO2, pour être prévenu lorsque le taux d’oxygénation est trop bas ou que les pulsations cardiaques ne sont pas normales. On peut régler le niveau d’alerte, pour que l’appareil vibre à notre doigt lorsqu’on descend en dessous des 85 % de SPO2.

 

La vibration est légère, mais suffisante pour nous donner envie de changer de position lorsqu’on dort et prendre une bonne inspiration avant de se rendormir. Beaucoup d’utilisateurs assurent qu’ils dorment bien mieux grâce à ces alertes. Il faut simplement bien penser à couper les notifications smartphones pour ne pas que ce dernier sonne à chaque fois… On doit bouger un peu, pas se réveiller en sursaut…

 

L’application est très simple à utiliser. Elle est moins complète que celle du Viatom SleepU, on ne retrouve pas la possibilité d’envoyer des documents PDF ou CSV, et il n’y a pas le nombre de fois où on bouge dans la nuit, ni les infos sur les taux les plus hauts et les plus bas d’une séance. On peut cependant les trouver en fouillant dans les graphiques.

Une très bonne précision

ViATOM est devenu un acteur incontournable du saturomètre et tous les appareils du fabricant offrent une bonne précision. Ce Viatom WearO2 ne déroge pas à la règle. J’ai fait des comparaisons avec les équipements professionnels de ma compagne, et les résultats sont quasiment similaires.

 

On peut trouver des écarts de 1 à 2 %, mais rien de bien grave, les baisses significatives du SPO2 sont toujours correctement enregistrées. Le capteur cardiaque est fiable lorsqu’on est au repos, mais il ne se montre moins efficaces si on fait des efforts. Les données sont alors un peu plus aléatoires. Le fabricant avait prévenu, ce n’est pas un équipement dédié à la pratique sportive.

Viatom WearO2 Avis : Mon verdict !

Si vous cherchez un saturomètre fiable à moins de 100 €, alors ce modèle Viatom WearO2 est un très bon choix, c’est même le meilleur choix disponible pour un contrôle sur le long terme. On peut trouver des oxymètres connectés qui coûtent moins cher, mais qui n’ont pas une analyse aussi fine, minute par minute.

 

L’appareil est très agréable à utiliser. Il est petit, se pose facilement sur le pouce et son maintien est excellent. Je conseille d’utiliser un peu de vaseline ou de savon pour le mettre en place sans forcer, vous éviterez ainsi de l’abîmer sur le long terme.

 

Les données obtenues sont fiables au repos. On a un taux SPO2 très proche de la réalité et le capteur cardiaque fait bien son job également. L’application Vihealth est très simple à utiliser, la synchronisation se fait rapidement et on va pouvoir paramétrer nos alertes pour recevoir une vibration dès que les données ne sont pas normales. Que ce soit pour un contrôle ou pour mieux dormir, ce saturomètre est très efficace !